J’essaie de trouver un logiciel linux me permettant de lancer des téléchargements (MegaUpload, RapidShare etc…) à distance sur mon serveur linux.
Je souhaitais un logiciel bien complet, avec une interface web, pour pouvoir lancer mes téléchargements rapidement sans avoir à me connecter via SSH au serveur.
Et puis utiliser « wget » en ssh, ça me faisait un peu peur, a cause du temps d’attente et du Captcha. J’ai donc laissé un message sur le forum d’ubuntu.fr, et l’on m’a conseiller JDownloader.
Ce logiciel écrit en Java, est extremement puissant!
Voici quelques unes de ses fonctionnalités:
Plateforme indépendante. (Windows, Linux, Mac, ..)
Tourne sur Java 1.5 ou plus
Totalement en Open-Source (GPL)
Télécharger avec des connexions multiples
JD possède un puissant OCR (JAntiCaptcha)
Téléchargement depuis Youtube, Vimeo, Clipfish video et Mp3
Extracteur automatique (inclus liste de recherche de mot de passe) (archives RAR)
Environ 110 hébergeurs et plus de 300 plugins de décryptage
Système de management des paquets intégré pour les modules additionnels (exemple : Interface Web, Shutdown)

Après une installation fastidieuse (c’est du java, et il n’y a pas de .deb sur leur site)
Donc, on installe java:


sudo aptitude install sun-java6-jre sun-java6-plugin

Puis on télécharge le script d’install sur le site officiel:
http://jdownloader.org/download/index

Pas besoin du root pour lancer le script. L’application s’installe dans votre $HOME/.jd/.
Dans une console, allez jusqu’a ce répertoire, puis tapez:


java -jar JDownloader.jar

Il est assez long à démarrer (env. 40 sec).
Ensuite, pour activer l’interface web, allez dans Preferences, Gestionnaire des Extensions, puis cocher « JD Interface Web ».
Après avoir configure tout ça, on redemarre, et on admire!
Il y’a même la gestion du HTTPs!

Voila un aperçu de l’interface web:

J’ai juste copier un lien MegaUpload au hasard, rien besoin d’autre! JD s’occupe de la reconnaissance Captcha et attend gentiment les 60 secondes avant le téléchargement! Vraiment pratique. Pour les petits veinards qui ont un compte Premium, JD s’occupe même de se connecter avec votre login.

Pour finir, de plus en plus de débrideurs (comme AllDebrid, pour pas leur faire de la pub) possèdent leur propre script!

Read More

Le point sur les Metrics

Aujourd’hui, j’ai été confronté à un problème un peu particulier. En effet, j’ai décidé d’utiliser les 2 ports réseaux de ma carte mère, pour les besoins d’une machine virtuelle tournant sous VirtualBox.
Le problème, c’est que ma Ubuntu s’est emmêlée les pinceaux avec le routage des paquets, c’est à dire qu’elle n’arrivait pas à déterminer par quelle interface réseau elle devait communiquer avec le net. J’avais donc des coupures d’internet, de gros ralentissements, et l’impossibilité de pinger le serveur de Google tant que les deux interfaces réseaux étaient activées en même temps!
En effet, en tapant la commande « route« , j’obtenais ceci:


/etc/network$ route
 Table de routage IP du noyau
 Destination Passerelle Genmask Indic Metric Ref Use Iface
 192.168.1.0 * 255.255.255.0 U 1 0 0 eth1
 192.168.1.0 * 255.255.255.0 U 1 0 0 eth0
 link-local * 255.255.0.0 U 1000 0 0 eth0
 default LinkSys 0.0.0.0 UG 0 0 0 eth1

On remarque que les 2 interfaces (eth0 et eth1) renvoient les paquets sur les même adresses, et qu’ils ont le même métrique.

Je voulais donner la priorité à l’interface eth1 pour le net sur ma ubuntu, et utiliser eth0 pour ma machine virtuelle.

Il faut donc modifier le métrique de l’interface eth0.
Le métrique, c’est une valeur plus ou moins grande, qui détermine la meilleur « route » pour les paquets. Par exemple, une interface qui possède un métrique de 100 est prioritaire sur une interface qui possède un métrique de 200.
Malheureusement, je n’ai pas réussi a fixer le métrique de eth0 lorsque le DHCP était activé. J’ai donc fixer l’IP de l’interface eth0, et modifié de ce fait le métrique.
Pour cela, on modifie le fichier interfaces qui se trouve dans « /etc/network« .
Voila ce que ça donne après configuration:


auto lo
 iface lo inet loopback

auto eth0
 iface eth0 inet static
 address 192.168.1.10
 netmask 255.255.255.0
 network 192.168.1.1
 broadcast 255.255.255.0
 gateway 192.168.1.1
 metric 100

J’y ai mis un métrique de 100 pour l’interface eth0.
Petit reboot, puis on relance la commande route


/etc/network$ route
 Table de routage IP du noyau
 Destination Passerelle Genmask Indic Metric Ref Use Iface
 192.168.1.0 * 255.255.255.0 U 1 0 0 eth1
 link-local * 255.255.0.0 U 1000 0 0 eth0
 default LinkSys 0.0.0.0 UG 0 0 0 eth1
 default LinkSys 0.0.0.0 UG 100 0 0 eth0

Mission accomplie! L’interface eth1 est alors prioritaire sur l’interface eth0! Je peux enfin re-surfer sans avoir à attendre 2 ans pour qu’une page se charge!

Article intéressant de Microsoft sur la coexistence de deux cartes sur le même réseau:
http://support.microsoft.com/kb/258487/fr

Read More

Tilda : la console pratique

Aujourd’hui je vais vous présenter Tilda: C’est une petite console qui s’intègre parfaitement à Gnome, comme le montre ce screenshot.
Tout y est paramétrable, notamment la transparence, la longueur et la largeur de la console, les couleurs etc…

Tilda, console accessible par simple raccourci!
Pour l’installer, un petit « sudo aptitude install tilda » et c’est partie!

Read More

Nautilus en mode ‘Root’

Voici un petit script bien pratique, qui permet entre autre de lancer Nautilus en mode root sans avoir à quitter le nautilus en cours. Bien pratique quand on souhaite bosser sur des fichiers systèmes en interface graphique.

 #!/bin/bash
 # Ouverture de Nautilus en tant que root.

foo=`gksudo -u root -k -m « Entrez votre mot de passe pour acceder à Nautilus Root » /bin/echo « got r00t? »`
 sudo nautilus –no-desktop $NAUTILUS_SCRIPT_CURRENT_URI

Il vous suffit de le copier ces quelques lignes dans un fichier « nautilusroot » (par exemple) et il faut le placer dans votre « $HOME/.gnome2/nautilus-scripts/ »

et de le rendre exécutable:


chmod 0700 $HOME/.gnome2/nautilus-scripts/nautilusroot

Maintenant, dans nautilus, faite un clique droit sur un dossier, puis allez dans « Script » => « nom_de_votre_script»

Read More

NX machine et XFCE

Comment faire fonctionner XFCE avec une NXMachine?
Ben c’est très simple, il suffit d’aller dans les configuration de votre profil NxMachine, puis choisir « Custom » dans les options du Desktop, puis « setting ».

Ensuite dans « Run the following command« , entrez

startxfce4

Cochez ensuite New Virtual desktop, et that’s it!

Vous n’avez plus qu’a vous connecter!

Read More