File storage strategy

storage

Hi there!

These last few days, I’m emerging from the soil my army of hard disk that contains all my data for the past 10 years. I had been totally discouraged by the amount of information, and huge quantity of duplicated files due to multiple backups.

As I’m storing a lot of files in a year, I searched a good way to organize, sort and backup all my documents, videos and music in a logical way. The purpose is also to reduce risks of losing files (after a hard-disk failure for example). If you are or were in the same case, this little guide is for you! Throughout this bunch of lines, I will show you how to keep the control on your files and your workspace, and how to jungle with your personal and professional data.

1. Know your data

It seems to be obvious to many of you. Sometimes, we don’t realize the quantity and the variety of files we have. The first step is quite simple : take a paper and a pen, and plug your hard-disk one by one. Note down their model, the size of the hard drive, free space, and what they contain. For example :

Seagate 500Gb (IDE): 154Gb used

-Backup from 12th. February 2012
-Some music given by Alex
-Photos
-First C programming project

Western Digital (SATA):
-Blah blah…

Often, you will not have enough space on one drive to put all your file, even after the final step of classification. It is for this reason it is interesting to know the size of all your hard disk.

2. Categorize

As I said in the introduction, your PC could be shared between your professional life and your geek life (Oh! I beg your pardon, I should say ‘private life’ 😉 ). After reading many advises on forums and article on the web, I decided to put each folders/files in a specific root category:

(more…)

Read More

Wifi, addresses utiles

Si vous travaillez de temps en temps avec les antennes (que ce soit en électronique ou pour vos calculs thĂ©oriques) , j’ai dĂ©couvert un site regroupant plusieurs calculateurs en rapport avec les puissances, les pertes et la sensibilitĂ© des antennes. Ça ce passe sur ce site:

http://www.swisswireless.org/wlan_calc_fr.html

En bonus, je vous laisse Ă©galement une petite sĂ©rie de tutoriaux trĂšs bien expliquĂ©s en anglais (avec un petit accent indien) qui vous guideront lors de vos test de sĂ©curitĂ© sur votre rĂ©seau wifi. (crack WEP, exploits et techniques d’attaques).

http://www.securitytube.net/groups?operation=view&groupId=9

Bon visionnage!

Read More

Je viens de tombé sur quelques script assez utile pour les sysadmin, proposé par formation-debian.via.ecp.fr et cyberciti.biz

  • Le premier script n’est rien d’autre qu’un fichier de configuration extrĂȘmement facile Ă  comprendre, permettant de sĂ©curiser trĂšs rapidement l’accĂšs au serveur.

Il facilite la configuration de nombreux services tels que SSH, SAMBA, serveur mail avec iptables.

Pour récuperer le script, rien ne vaut un bon petit wget:

wget http://formation-debian.via.ecp.fr/fichiers-config/iptables.up.rules

Je post le script Ă  la fin de ce post.

  • Le second script permet  de faire un reset par dĂ©faut du firewall noyau de linux. En effet, lorsque l’on test de nouvelles rĂšgles sur iptables, il arrive parfois que l’on bloque l’accĂšs SSH au serveur par erreur. Ainsi, Ă  l’aide de la commande ‘at‘ vu dans ce post, on peut facilement indiquer Ă  notre systĂšme que l’on veut un reset des rĂšgles dans 5 minutes par exemple!

Voici le script en question, Ă  copier dans un fichier resetfw.sh, par exemple:

(more…)

Read More

Parfois, il peut s’avĂ©rer utile d’exĂ©cuter un script linux avec un dĂ©calage d’1 heure par exemple.

Pour se faire, j’utilise dĂ©sormais la commande ‘at‘.

Par exemple, pour executer une commande qui m’exĂ©cutera un script dans 5 minutes, on procĂ©dera comme suit:

at now + 5 minutes -f /etc/monscript.sh

L’attribut now charge le temps actuelle dans la commande. Ainsi, en tapant now +3 days, la commande sera effectuer dans 3 jours Ă  l’heure actuelle.
On peut également utiliser les dates comme suit: 10:00 13/11/2011 

Pour lister tous les jobs qui ont été lancé:

(more…)

Read More

Je n’ai jamais vraiment utilisĂ© la technologie RSS, sorte de flux contenant des articles d’un blog rĂ©cupĂ©rable via des logiciels tiers.
Et bien, grĂące Ă  Julien, j’ai lĂąchĂ© les book-marks de firefox pour les flux RSS. Bien plus pratique, exportable plus facilement, utilisable via des widgets sur le bureau (gnome), mise au courant lors d’un nouveau post sont autant d’avantages facilitant la rĂ©cupĂ©ration de news sur internet.

Par dĂ©faut, WordPress possĂšde un service prĂ©-configurĂ© de « nourriture » (feed), accessible via « http://monblog.fr/feed » Mais il existe des lignes de codes (des liens) dans le header de chaque page du site, indiquant Ă  des navigateurs comme firefox, le lien pour s’inscrire aux flux RSS. Avec mon thĂšme, le codeur a oubliĂ© d’ajouter ces quelques lignes permettant l’affichage du petit icĂŽne dans la barre d’adresse de firefox.

Il suffit donc d’ouvrir le fichier « header.php » dans votre dossier thĂšme de WordPress (par dĂ©faut: wp-content/themes/) et d’y insĂ©rer les lignes suivantes:
<link rel=”alternate” type=”application/rss+xml” title=”<?php bloginfo(‘name’); ?> RSS Feed” href=”<?php bloginfo(‘rss2_url’); ?>” />
<link rel=”alternate” type=”application/atom+xml” title=”<?php bloginfo(‘name’); ?> Atom Feed” href=”<?php bloginfo(‘atom_url’); ?>” />

Ce qui me donne pour mon fichier:
<?php
/**
* @package WordPress
* @subpackage Beardsley
*/
?>

<!DOCTYPE html PUBLIC “-//W3C//DTD XHTML 1.0 Transitional//EN” “http://www.w3.org/TR/xhtml1/DTD/xhtml1-transitional.dtd”>
<html xmlns=”http://www.w3.org/1999/xhtml” <?php language_attributes(); ?>>

<head profile=”http://gmpg.org/xfn/11″>
<meta http-equiv=”Content-Type” content=”<?php bloginfo(‘html_type’); ?>; charset=<?php bloginfo(‘charset’); ?>” />

<title><?php wp_title(‘&laquo;’, true, ‘right’); ?> <?php bloginfo(‘name’); ?></title>

<link rel=”stylesheet” href=”<?php bloginfo(‘stylesheet_url’); ?>” type=”text/css” media=”screen” />
<link rel=”alternate” type=”application/rss+xml” title=”<?php bloginfo(‘name’); ?> RSS Feed” href=”<?php bloginfo(‘rss2_url’); ?>” />
<link rel=”alternate” type=”application/atom+xml” title=”<?php bloginfo(‘name’); ?> Atom Feed” href=”<?php bloginfo(‘atom_url’); ?>” />
<link rel=”pingback” href=”<?php bloginfo(‘pingback_url’); ?>” />

<style type=”text/css” media=”screen”>
<?php wp_head(); ?>
</style>

</head>

<body>

Merci encore Ă  lui!

Read More

Sous Windows, il arrive que vous ayez besoin de vous dĂ©connecter d’un partage rĂ©seau du type Samba. Ceci est trĂšs utile pour tester des paramĂštres « Guest » (invitĂ©s) alors que vous ĂȘtes dĂ©jĂ  identifier sur le serveur avec un autre compte utilisateur.

Pour se faire, on dĂ©marre l’utilitaire command (ou cmd : dĂ©marrer->exĂ©cuter->cmd puis ‘Entrer‘).

Au prompt, tapez ceci: net use * /delete, oĂč * permet de couper toutes les connexions. Ainsi, vous pouvez la remplacer par un nom de partage : \\luke\media par exemple.
PS C:\Users\manzh> net use * /delete
Vous possédez les connexions à distance suivantes :

\\luke\login
La poursuite de cette opération va rompre les connexions.

Voulez-vous continuer cette opération ? (O/N) [N] : o
Il y a des fichiers ouverts et/ou des recherches en répertoire non terminées
sur la connexion Ă  \\luke\login.

D’accord pour continuer la dĂ©connexion et forcer les fermetures ? (O/N) [N] : o
La commande s’est terminĂ©e correctement.

Read More


RĂ©cemment, j’ai eu besoin de donner l’accĂšs Ă  mon serveur Ă  un ami pour qu’il puisse dĂ©marrer/redĂ©marrer certains services au cas ou ils seraient Ă©teints ou plantĂ©s. Étant donnĂ© qu’il Ă©tait plutĂŽt novice et que je ne voulais pas qu’il accĂšde en lecture aux fichiers de configuration, j’ai dĂ©cider de le « chrooter » (enfermer) dans un shell limitĂ©.
Bien sur, il en existe pas mal, comme rbash
 Mais j’en ai dĂ©terrer un spĂ©cial: PDMenu.

Ce petit shell permet en effet d’afficher un menu au lieu de la traditionnelle li

gne de commande! AprĂšs avoir configurer le menu, l’utilisateur ne pourra utiliser que les options disponibles dans le menu. Les possibilitĂ©s de PDMenu sont vastes:
Création de sous menu
Possibilité de laisser le choix entre plusieurs paramÚtres
Affichage de la sortie de chaque programme
Possibilité de renseigner/éditer des paramÚtres

Petit aperçu de ce que cela donne:

(more…)

Read More

Je suis confrontĂ© Ă  un problĂšme de taille: j’essaie dĂ©sespĂ©rĂ©ment d’installer un paquet (deluge, un client torrent) sur une version de debian qui ne possĂšde pas le paquet.
Actuellement, mon serveur est sous la version 5 de Debian (“lenny”) et les paquets que je cherche Ă  installer sont prĂ©sents sur la future version de debian, (“squeeze”). Le but de ce petit how-to sera donc d’expliquer comment installer des paquets de la version “squeeze” sur la version “lenny”.

AprĂšs quelques recherches, je suis tombĂ© sur un site qui explique trĂšs bien comment faire. Je vais donc honteusement copier le tutorial (en citant l’auteur bien sur!), car si un jour le site en question vient Ă  disparaĂźtre, l’astuce n’existera plus! 🙁

Vu sur Naeh! : http://naeh.net/utiliser-des-paquets-de-differentes-versions-de-debian/comment-page-1/#comment-6042
Voila la tutoriel:

Aujourd’hui on va voir comment customiser les fichier source.list de debian afin de pouvoir installer des paquets de versions autres que la stable.

avant de commencer, il faut savoir que la version actuelle de debian (donc la version stable) est : lenny

la version qui nous intĂ©resse est la testing ou bien squeeze (on pourrait s’intĂ©resser Ă  la sid (non stable) mais c’est Ă  Ă©viter)

pour plus d’infos sur ces versions : http://wiki.debian.org/DebianReleases

pour pouvoir installer des paquets de la squeeze sous lenny il faut éditer son fichier /etc/apt/sources.list en ajoutant :

deb http://ftp.fr.debian.org/debian squeeze main deb http://security.debian.org/ squeeze/updates main

en gros dupliquer les lignes existantes en remplaçant lenny (ou stable) par squeeze (on pourrait ajouter non-free aprĂšs main en cas de besoin ; pour installer jdk par exemple…)

maintenant notre debian est configurĂ©e pour aller chercher ces paquets dans la branche squeeze, cool, mais c’est un peu la cata quand mĂȘme 🙂 en fait, on ne veut prendre dans squeeze que certains paquets, et par dĂ©faut on voudrait garder lenny quand mĂȘme, pour cela il faut tout simplement le dire Ă  la machine :

on édite le fichier /etc/apt/apt.conf (le créer si non existant)
on met dedans la ligne suivante :

APT::Default-Release "stable";

et maintenant un simple apt-get install va aller chercher les paquets au bon endroit (c’est Ă  dire : lenny)

et si on veut installer un paquet de squeeze, on fait :

apt-get install --target-release squeeze MON-SUPPER-PAQUET-DE-SQUEEZE

et le tour est jouĂ© 🙂

Ă  l’heure actuelle lenny est la version stable, le jour oĂč la stable change, il suffira d’adapter un peu tout ça.

Read More

Le montage automatique des disques durs externes & clĂ©s USB peut devenir assez vite redondant, surtout lorsque le disque en question contient plusieurs partitions, qui ouvrent chacune une fenĂȘtre dans Nautilus.
Deux options existent pour empĂȘcher Nautilus de nous importuner:

  • DĂ©sactiver l’ouverture automatique de nautilus lors d’un montage de pĂ©riphĂ©rique
  • DĂ©sactiver le montage automatique des disques branchĂ©s

Donc dans les deux cas, on ne sera plus ennuyé.

Pour se faire: lancez gconf-editor, avec Alt+F2:

gconf-editor

Ensuite, allez dans /apps/nautilus/preferences/
Ici, il y a les fameuses options Ă  modifier:

  1. media_automount
  2. media_automount_open

Cochez ou décocher alors ces options et le tour est joué!

Read More

Nautilus ‘open in terminal’

Voici une extension trĂšs utile pour notre trĂšs cher Nautilus (navigateur de fichier par dĂ©faut sous Ubuntu). Il permet en effet d’ouvrir un terminal qui pointe vers le dossier dans lequel on navigue en faisant un clique-droit et “Ouvrir dans un terminal”.

Pour l’installer, un simple

aptitude install nautilus-open-terminal

sera suffisant. Ensuite, il faudra redémarrer gnome:

cd /etc/init.d
sudo ./gdm restart

That’s all!

Read More